En pleine Camargue, le POTAGER de la Chassagnette puise dans la terre du delta du Rhône son unicité. D’ici ou d’ailleurs, les végétaux règnent, chacun attendant le moment idéal de sa RÉCOLTE.

La CUISINE intuitive d’Armand Arnal se façonne au rythme de la nature : épurée pour accéder à l’harmonie essentielle, subtile dans sa sobriété fertile. La main du jardinier passe à celle du cuisinier pour mener avec intuition le MENU qui souligne sans contraindre les goûts de la nature.

Au fil des RENCONTRES, proches ou lointaines, des liens se dessinent et portent leurs fruits, faisant éclore les INSPIRATIONS sensuelles et spirituelles.

Rencontre
ACCORD METS/VINS LA CHASSAGNETTE X MADAME SAKÉ

Première Rencontre Gastronomique 
La Chassagnette x Madame Saké
Les 06, 07, et 08 Avril, 2107, à partir de 20h00

Menu 5 Notes avec accord mets et sakés 115 € par personne

Gaspacho de betterave chioggia,pak choï & sesame.
Yamagata Masamune,Junmai Akaiwa Omachi - 2015

Rougets juste grillés, navet & citron confit.
Yamagata Masamune Junmai, Kimoto 1898

Tofu d’aillet, asperges vertes de pays, anguille laquée.
Yamagata Masamune Junmai

Carottes confites à la citronelle, pigeon des costières, condiment mélisse.
Kokuryu Daiginjo, Shizuku

Fraicheur fenouil, mousse de menthe, pomme verte.
Sawaya Matsumoto Junmai Kocon

Menu servi au dîner uniquement

Réservation :
04.90.97.26.96 
info@chassagnette.fr


Les Rencontres Gastronomiques de la Chassagnette, c’est l’opportunité de découvrir un domaine viticole et de déguster un menu spécialement concocté par notre chef pour l’occasion. Pour la première Rencontre Gastronomique de l’année, la Chassagnette et Madame Saké se retrouvent une nouvelle fois pour égayer vos papilles !

Du 06 au 08 avril 2017, ce sont cette fois-ci les sakés de la gamme Yamagata Masamune qui seront mis à l’honneur lors de dîners avec accord mets et sakés !

Yamagata Masamune est dirigé par la famille Mitobe. Une famille du cru, ancré dans sa ville natale et paysanne. La Brasserie est fondée en 1898 par Yasaku Mitobe. L’eau est magnifiquement équilibrée, à tendance dure. Il privilégie des cépages locaux comme le Dewasansan mais pratique également avec brio le Akaiwa Omachi qui est l’un des deux grands cépages de riz. Plus capricieux que le Yamadanishiki, le Omachi est une sorte de Pinot Noir dont seul les grands artisans savent extraire l’essence. 

Pendant trois soirs, le Chef vous propose donc de venir goûter à d’étonnantes associations de saveurs qui sauront à coup sûr éveiller vos sens et vous émerveiller.


Quelles cuvées de saké retrouverez-vous ?

Simple Junmai

un saké franc, droit, facile. Le riz est lisible, rond et minéral à la fois. Des notes de yaourt frais, de pomme verte. L’alcool est un peu plus présent, titrant 16°, mais propose une image juste d’un bon saké de table. À boire aussi bien frais que chaud. Il tient bien l’ouverture pendant quelques jours. Servi avec un gigot d’agneau de 7 heures avec des légumes frais et déglaçage de la sauce avec le même saké. 

1898

un saké d’amateur de vin. Sa méthode traditionnelle de KIMOTO pour le lancement du pied de cuve (ou shubo) lui donne une acidité et une minéralité trés particulière, digne d’un chassagne village blanc, à la fois massif et élégant. Des notes de poires fraîches, de coing, un nez assez discret, ce saké se différencie par sa structure en bouche, franche, droite mais voluptueuse et élégante par l’usage du Akaiwa Omachi. Carpaccio de bœuf et belle huile d’olive toscane, risotto au taleggio, spaghetti à la poutargue. 

Junmai Ginjô Akaiwa Omachi 2015

un saké voluptueux, riche, structuré et équilibré. Il est tout en charme et rondeur. Ici on pourrait le comparer à un Puligny Montrachet 1C les Combettes. Des notes légèrement épicées, fruitées, parfois exotiques mais avec une fraicheur qui maintient l’équilibre. Volume, élégance et richesse. Il accompagne des viandes à chair blanches travaillées avec jus et sauce, un soufflé au fromage ou des crustacés crabes ou grandes gambas.